Trophos se focalise en neuroprotection et cardioprotection

InfoWeb Marketplace

Trophos se focalise en neuroprotection et cardioprotection
mardi 23 décembre 2008Description

Trophos, SA, une société biopharmaceutique française au stade du développement clinique qui développe des thérapeutiques innovantes pour de réels besoins médicaux a aujourd'hui annoncé se focaliser sur ses programmes de développement en neuroprotection et cardioprotection. La société détient une plateforme originale de composés chimiques brevetés d'oximes du cholestérol générant des candidats médicaments qui augmentent la fonction et la survie des cellules agressées, par la modulation de la dysfonction mitochondriale, qui interagit sur le pore de transition membranaire de la mitochondrie (mPTP). Cette annonce donne suite à l'attribution de subventions d'un montant de près de 6,15 millions d'euros EUR (9 millions de dollars) associée à son candidat médicament phare, le TRO19622 (voir communiqué de presse d'aujourd'hui).

Programmes en cours :
MitoTarget : Trophos mène le consortium qui a reçu 6 millions d'euros de subvention de la Commission Européenne pour étudier de nouvelles approches thérapeutiques pour les maladies neurodégénératives, et particulièrement par le support pour une étude clinique d'efficacité avec TRO19622 chez les patients atteints de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA).

TRO40303 : Un second modulateur du pore de la mitochondrie, dont l'entrée en développement clinique est prévue mi 2009, pour la réduction des lésions d'ischémie-reperfusion cardiaques. Ce programme innovateur s'est déjà vu octroyé une subvention de près de 1 million d'euros par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), qui vise à évaluer plus en avant la capacité du TRO40303, à stopper ou prévenir les dommages cellulaires qui surviennent dans des modèles précliniques de lésions d'ischémie-reperfusion tant cardiaques que cérébrales (voir communiqué de presse du 28 février 2008) .

TRO19622 : Le développement de TRO19622 se poursuit dans l'Amyotrophie Spinale (AS), une maladie neurodégénérative orpheline, suite aux bons résultats obtenus dans une étude de phase Ib sur des patients atteint d'AS.

TRO19622 : Une étude exploratoire de Phase II du TRO19622 dans les neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (CIPN) débutera très prochainement. Les neuropathies induites par les taxanes, qui entraînent des effets secondaires cliniques importants, semblent être dues au moins en partie par un mécanisme impliquant le dysfonctionnement mitochondrial, et pourrait donc bénéficier d'un traitement par le TRO19622.

MS-Repair : Trophos mène un consortium qui a reçu une subvention de 880 000 euros de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) afin d'étudier le potentiel de ses molécules dans des modèles in vivo de sclérose en plaques.

Programmes arrêtés :
Les résultats de l'étude de phase IIa de TRO19622 dans les douleurs neuropathiques diabétiques (DNP) ont montré que TRO19622 a été très bien toléré par la population étudiée mais il n'a pas été mis en évidence d'effets significatifs sur le soulagement de la douleur symptomatique, critère principal de l'étude. Trophos ne poursuivra plus le développement dans cette indication. La société décide d'arrêter une étude exploratoire dans la Stéatose Hépatique Non Alcoolique (NASH), en raison de la trop grande variabilité des valeurs du critère principal avant traitement, et cesse tout travail dans ce domaine.

Un programme de réduction des coûts est mis en œuvre dans tous les secteurs d'activité de la société afin de réduire les dépenses d'exploitation et minimiser le besoin de financement complémentaire et la société focalise ses ressources pour saisir les meilleures opportunités de création de forte valeur.

« Nous sommes très heureux que la Commission Européenne, après une évaluation approfondie, ait choisi de soutenir le projet MitoTarget présenté et coordonné par Trophos. C'est l'opportunité pour nous de collaborer avec un panel de partenaires académiques et d'investigateurs cliniques de premier plan. Cette collaboration contribuera à notre compréhension du potentiel de cette nouvelle classe de candidats médicaments, en particulier grâce à la conduite d'un essai clinique de grande envergure qui sera mené avec TRO19622 chez des patients atteints de SLA, » a déclaré Damian Marron, CEO de Trophos. « Nous sommes bien entendu déçus des résultats de notre étude DNP, et nous réalisons des analyses complémentaires pour une meilleure compréhension de ces résultats, en particulier pour ce qui concerne l'importance de l'effet placebo et le profil des répondeurs. Cependant, la très bonne tolérance du traitement est de très bons augures pour nos futures études. Nous restons convaincus de l'intérêt de la modulation du pore de la mitochondrie en neurologie et en cardiologie, et nous concentrerons nos ressources sur nos importants projets, en recherche et en clinique, afin de créer de la valeur pour les patients, pour la communauté médicale et nos investisseurs. »

Détails supplémentaires :
TRO40303 : Les résultats pré-cliniques sont très prometteurs et reflètent ceux de la cyclosporine A, un modulateur connu du pore de la mitochondrie qui a récemment montré en phase clinique, une efficacité dans la réduction de la taille de l'infarctus (Piot et al., NEJM 359:473-481, 2008). Les réductions de la taille d'infarctus de 40-50 pour cent ont déjà été observées de manière dose-dépendante dans plusieurs modèles, études menées dans des laboratoires indépendants.

Trophos continuera son programme de développement du TRO19622 dans l'Amyotrophie Spinale (AS) après une étude de phase Ib sur des patients atteints d'ASI âgés de 6 à 25 ans qui a montré sa bonne tolérance et permis d'établir les caractéristiques pharmacocinétiques de la molécule chez l'enfant. Des discussions sont en cours avec l'EMEA pour établir un protocole d'essai permettant de démontrer l'efficacité thérapeutique dans cette indication et de permettre l'enregistrement du produit. Ce programme a reçu le soutien financier de l'Association Française contre les Myopathies (AFM).

L'étude exploratoire de Phase IIa du TRO19622 dans les neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie inclura 40 patients. Son critère principal sera les mesures des symptômes dysesthésiques et des douleurs neuropathiques, et l'étude recherchera aussi un effet sur la vitesse de conduction nerveuse. La dysfonction de la mitochondrie est impliquée dans les neuropathies induites par les taxanes (Flatters and Bennett, Pain 2006), et TRO19622 a montré des effets significatifs pour prévenir ou réduire la douleur et la survie des fibres neuronal intra épidermique dans des modèles pré-cliniques de la neurotoxicité induite par les taxanes. Les résultats de cet essai sont attendus aux environs de fin 2009.

Résultats de l'étude de Phase IIa du TRO19622 dans les douleurs neuropathiques diabétiques (DNP) :
Cette étude clinique de Phase IIa, randomisée en double aveugle, versus placebo, a inclus 187 patients diabétiques atteints de douleurs neuropathiques périphériques et comparait l'efficacité d'une dose de 500 mg de TRO19622 versus placebo après 6 semaines de traitement par voie orale une fois par jour. L'essai a été réalisé en Europe, dans des centres situés en Allemagne, Pologne, Serbie, Croatie et Lettonie. TRO19622 a montré un excellent profil de sécurité d'emploi et a été très bien toléré par ces patients. Le critère principal d'efficacité de cet essai, la diminution significative de la douleur moyenne lors de la dernière semaine de traitement par rapport au placebo, mesuré par une échelle de Likert comportant 11 points, sur un carnet d'auto-évaluation quotidien, n'a pas été statistiquement significatif. Il est à noter que l'intensité de la douleur prétraitement était légèrement inférieure à la norme pour ce type de population étudiée, qui aurait pu impacter sur la possibilité de démontrer une efficacité dans cette étude. De plus amples analyses sont en cours, incluant l'évaluation de la réponse au placebo qui apparaît plus élevée qu'habituellement, ainsi que le profil des répondeurs. Trophos ne poursuivra plus le développement dans cette indication afin de se concentrer sur ses programmes les plus prometteurs, comme détaillé ailleurs dans ce communiqué de presse.

Les résultats pré-cliniques ont démontré la capacité de TRO19622 à réduire la perception douloureuse dans un modèle expérimental de douleur neuropathique associée au diabète (Bordet et al. JPET 2008). Des données récentes montrent cependant que ce modèle aigu pourrait ne pas refléter parfaitement l'étiologie des neuropathies diabétiques chez l'homme et remettent en question les données pré-cliniques obtenues dans ce modèle (Pabbidi et al., Mol. Pharmacol. 73: 995-1004, 2008).

Au sujet de l'ischémie-reperfusion cardiaque
Malgré des avancées dans le traitement de l'infarctus du myocarde sur la suppression de l'occlusion, la morbidité et la mortalité demeurant substantielles, avec environ 5 à 6 pour cent de patients ayant ultérieurement un événement cardiaque dans les 30 jours. La réperfusion abrupte de l'ischémie du myocarde peut elle-même infliger des lésions du myocarde, un phénomène nommé lésion myocardique dû à la réperfusion. Des études expérimentales montrent que cette forme de lésion du myocarde compte jusqu'à 50% dans la taille finale de l'infarctus, fournissant une cible potentielle importante pour la protection du cœur. (Hausenloy et al., NEJM359:5. 2008) et récemment une étude clinique ave la cyclosporine A a conforté la modulation du pore de la mitochondrie comme approche thérapeutique pour la réduction des lésions d'ischémie-reperfusion cardiaques (Piot et al., NEJM 359:473-481, 2008).

Au sujet de l'Amyotrophie Spinale (AS)
L'AS est une maladie génétique autosomique récessive qui affecte les motoneurones des muscles volontaires sollicités lors d'activités telles que la marche, le contrôle de la tête et du cou, le fait de ramper, et la déglutition. Environ 1 nouveau-né sur 6000 en est atteint et environ 1 personne sur 40 est un porteur génétique. Les malades AS se divisent en trois sous-types selon le début et la gravité de la maladie, mais tous souffrent de la dégénérescence des motoneurones contrôlant les muscles volontaires, avec une faiblesse des membres proximaux et des muscles du tronc, entraînant une détresse respiratoire, et dans les cas les plus sévères, la mort.


7 millions d'euros de subventions dopent les programmes de cholesterol-oxymes de Trophos pour la SLA, la sclérose en plaques, et autres maladies neurodégénératives
La Communauté Européenne attribue une subvention de 6 millions d'euros(8M USD) au consortium piloté par Trophos

L'Agence Nationale de la Recherche (ANR) attribue une subvention de 800 000 euros (1M USD) au projet MS-Repair de Trophos

Trophos, SA, une société biopharmaceutique française au stade du développement clinique qui développe des thérapeutiques innovantes pour de réels besoins médicaux, a aujourd'hui annoncé que près de 7 millions d'euros de subventions lui ont été attribuées pour deux projets associés à ses molécules de la classe cholesterol-oximes.

MitoTarget : La Commission Européenne a attribué 6 millions d'euros de subventions pour soutenir un projet collaboratif de 3 ans nommé « MitoTarget », qui va être exécuté par un consortium mené par Trophos. MitoTarget fait parti du 7ème programme-cadre de la Commission Européenne pour des Actions de Recherche, Développements Technologiques et de Démonstration, et permettra d'étudier l'efficacité et la sécurité thérapeutique du composé de Trophos, le TRO19622, dans une étude clinique chez les patients atteint de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) et d'acquérir une plus grande compréhension du rôle du dysfonctionnement de la mitochondrie et du potentiel thérapeutique de cette nouvelle classe de composés de Trophos dans les maladies neurodégénératives.

MS-Repair : La seconde subvention de 800 000 euros viendra de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) afin d'étudier le potentiel de ses molécules dans des modèles in vivo de sclérose en plaques. Cette subvention financera un projet collaboratif de deux années nommé « MS-Repair », qui cherchera à établir la preuve de principe pré-clinique des composés de Trophos dans des modèles de sclérose en plaques.

Trophos attend que ces deux projets apportent la preuve d'efficacité pré-clinique et l'intérêt thérapeutique et commercial de cette nouvelle classe de molécules ciblant le dysfonctionnement de la mitochondrie dans des neurones ou leurs cellules avoisinantes.

« Nous sommes enchantés que l'octroi de ces deux subventions apporte un vote de confiance pour Trophos et ses programmes de neuroprotection, » a déclaré Damian Marron, Président du Directoire de Trophos. « La Commission Européenne, après une évaluation approfondie, a choisi de soutenir le projet MitoTarget. Trophos est très heureux de collaborer avec un panel de partenaires académiques et d'investigateurs cliniques de premier plan, dans la recherche d'une meilleure compréhension du potentiel de cette nouvelle classe de candidats médicaments, en particulier grâce à la conduite d'un essai clinique de grande envergure qui sera mené avec la molécule phare de Trophos, le TRO19622. »

« Des études cliniques récemment publiées soutiennent le raisonnement thérapeutique de médicaments ciblés sur la mitochondrie en neurologie (maladie d'Alzheimer) et en cardiologie (lésion d'ischémie-reperfusion), et Trophos est exceptionnellement bien positionnée pour explorer cette thérapeutique reconnue et le potentiel commercial de ce domaine émergent, afin de créer de la valeur pour ces patients, pour la communauté médicale et nos investisseurs » a ajouté Damian Marron.

Au sujet de MitoTarget
Trophos mène un consortium de 5 laboratoires de recherche universitaires et 14 investigateurs cliniques dans 16 institutions en Europe. Les principaux objectifs de MitoTarget sont i) de démontrer l'efficacité et la sécurité thérapeutique du TRO19622, un nouveau modulateur du pore de la mitochondrie, chez les patients atteints de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), ii) d'acquérir une plus grande compréhension du rôle du dysfonctionnement de la mitochondrie dans les maladies neurodégénératives et du potentiel thérapeutique d'une nouvelle classe de composés dérivés des cholesterol-oximes ciblant la mitochondrie afin de traiter d'autres pathologies telles que la maladie d'Alzheimer.

L'étude clinique de Phase II/III dans la SLA sera pilotée par Trophos et exécutée par un consortium d'éminents investigateurs cliniques européens, ayant tous une expérience étendue de direction et de collaboration dans de grands essais cliniques européens sur la SLA. L'essai évaluera la tolérance et l'efficacité avec un critère principal portant sur l'amélioration de la survie à 18 mois. Trophos a obtenu de la US Food and Drug Administration, la désignation de Médicament Orphelin pour le TRO19622 dans la SLA, et de l'EMEA la désignation de «Produit médical orphelin» pour la SLA et l'ASI. Le protocole de l'essai a aussi fait l'objet d'une procédure de demande d'avis auprès de l'EMEA (« Protocol Advice »).

L'objectif principal de MitoTarget, en recherche sera de permettre une meilleure compréhension de l'implication de la dysfonction mitochondriale (stress oxydatif, apoptose) dans les maladies neurodégénératives et le vieillissement. Par l'utilisation de modèles pré-cliniques, les partenaires rechercheront la capacité d'une nouvelle classe de molécules de cholesterol-oximes, découverte par Trophos, à corriger les dysfonctionnements mitochondriaux, et à favoriser la survie des neurones et la croissance axonale.

Au sujet de MS-Repair
MS-Repair est un projet de recherche collaboratif coordonné par Trophos et supporté par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), qui explorera le potentiel des molécules de Trophos, y compris TRO19622, afin de fournir des avancées significatives sur des modèles pré-cliniques de démyelination dans la sclérose en plaques. La preuve positive d'efficacité dans ces modèles apportera la preuve du principe nécessaire pour motiver de nouveaux développements cliniques de ces molécules dans le traitement de la sclérose en plaques.

Au sujet de TRO19622
TRO19622, modulateur du pore de la mitochondrie, est représentative des molécules cholesterol-oximes de Trophos, qui ont été identifiées sur la plateforme de criblage sur neurones primaires développée par Trophos. Les études pré-cliniques ont montré que ces molécules favorisent la fonction et la survie des neurones et d'autres modèles cellulaires placés en condition de stress pathologique (Bordet et al., JPET 322:709-720, 2007), par leurs interactions sur le pore de transition membranaire de la mitochondrie (mPTP).

TRO19622 a terminé avec succès ses études cliniques de Phase I sur des volontaires sains et de phase Ib sur des patients atteints de la SLA de l'AS. Ces essais cliniques ont démontré que le produit était bien toléré, avait un excellent profil de sécurité d'emploi, et qu'une administration d'une dose orale journalière remplissait les conditions du niveau d'exposition requis pour l'efficacité dans des modèles pré-cliniques. Les études d'interaction de médicament avec le Riluzole, seul traitement existant dans la SLA, n'ont montré aucun impact ni interaction du TRO19622 sur la pharmacocinétique du Riluzole.

Au sujet de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)
SLA, plus communément connue aux Etats-Unis comme maladie de Lou Gehrig, maladie neurologique progressive et fatale, et qui selon les évaluations, affectera plus de 100 000 personnes dans le monde entier. Il n'y a aucun remède pour la SLA. Le seul médicament approuvé pour la SLA est le Riluzole (Sanofi-Aventis), qui a démontré apporter un bénéfice de survie de 2 à 3 mois chez les patients atteints de la SLA.

Au sujet de la sclérose en plaques
La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui affecte la transmission des messages du système nerveux central au reste du corps. La sclérose en plaques a une prévalence de 2 à 150 pour 100 000 personnes, est plus commune chez les femmes et se manifeste habituellement chez de jeunes adultes âgés de 20 à 40 ans. Les malades souffrent d'épisodes inflammatoires récurrents et d'une destruction de la gaine de myéline qui entoure et protège les nerfs, aboutissant à une démyélinisation progressive. Il n'y a aucun remède pour la sclérose en plaques, les seuls traitements approuvés pour la maladie agissent modestement sur la diminution du nombre des crises, ralentissent la progression de la maladie ; et ont divers effets secondaires.

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)