Résultats Annuels 2008 d'Hybrigenics : accélération de la croissance au second semestre

InfoWeb Marketplace

Résultats Annuels 2008 d'Hybrigenics : accélération de la croissance au second semestre
mardi 14 avril 2009Description
Revenus en hausse et coûts de développement en baisse réduisent considérablement la consommation de trésorerie au second semestre 2008

Hybrigenics (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur Alternext (NYSE-Euronext) à Paris, focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, et spécialisée dans les interactions entre protéines, annonce aujourd'hui ses résultats annuels 2008 pour l'exercice clos au 31 décembre 2008.

Progression du chiffre d'affaires et avancées du développement de l'inécalcitol

Les revenus d'exploitation ont augmenté de 28 pour cent en 2008 par rapport à 2007. Le chiffre d'affaires a progressé aussi bien pour les activités de recherche pharmaceutique sous contrat (+33 pour cent, grâce à la collaboration avec Servier) que pour les Services (+24 pour cent). Les ventes se sont réparties à part presque égales entre la France (1,84 million d'euros) et l'export (1,79 million d'euros).

Les charges d'exploitation ont crû de 19 pour cent en 2008 par rapport à 2007, essentiellement en raison du développement de l'inécalcitol. Vers le milieu de l'année 2008, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé a autorisé l'accélération de l'escalade de doses menée dans le cadre de l'étude clinique de Phase II de tolérance de l'inécalcitol. C'est ainsi que 31 patients au total ont été inclus au cours de l'année 2008 pour tester jusqu'à 600 microgrammes/jour d'inécalcitol. La dose suivante de 1000 microgrammes/jour est testée depuis fin janvier 2009 et a déjà recruté 8 patients supplémentaires. En parallèle, d'importantes études de toxicologie réglementaire ont été menées à bien et plusieurs lots de capsules d'inécalcitol de posologie différente ont été fabriqués.

L'ensemble des dossiers et informations disponibles, ainsi que le degré d'avancement de l'essai clinique en cours, ont été soumis à la « Food and Drug Administration » américaine qui a récemment émis un avis favorable pour le plan de développement de l'inécalcitol aux Etats-Unis.

En dépit de ces investissements tant significatifs que fructueux pour le développement de l'inécalcitol, le résultat net de l'exercice 2008 a été contenu à une perte de 6,4 millions d'euros, soit +7 pour cent par rapport à l'exercice 2007.

Optimisation de l'exploitation au second semestre 2008
Le chiffre d'affaires a presque doublé (+94 pour cent) au second semestre 2008 par rapport au premier. Même si une partie de cette performance peut s'expliquer par des variations saisonnières, la plus grande part résulte d'une forte croissance à la fois de l'activité de recherche pharmaceutique (+61 pour cent, grâce au renouvellement du contrat avec Servier) et des prestations de Services (+101 pour cent).

Les charges d'exploitation ont ralenti de 17 pour cent au second semestre 2008, avec 5,2 millions d'euros contre 6,3 millions d'euros au premier semestre 2008. La combinaison de revenus supérieurs et de coûts moindres aboutit à une diminution de la perte nette de 36 pour cent, de -3,9 millions d'euros à -2,5 millions d'euros.

Au début du second semestre 2008, une demande d'avance remboursable auprès d'Oséo Innovation pour aider le programme de développement de l'inécalcitol a été acceptée sur la base de la qualité du dossier. L'encaissement d'un premier paiement de 600 000 euros a contribué à la réduction spectaculaire du niveau de consommation de trésorerie enregistrée pour le second semestre : seulement 1,1 million d'euros contre 4,5 millions d'euros au premier semestre 2008.

« Nous sommes très satisfaits d'avoir réduit notre « burn rate » tout en faisant avancer au pas de charge le développement de l'inécalcitol et en dopant nos sources de revenus, » commente Rémi Delansorne, directeur général d'Hybrigenics. « Notre trésorerie de 2,4 millions d'euros à fin 2008, à laquelle sont venus s'ajouter récemment 1,37 million d'euros de crédit d'impôt recherche, nous permet de financer la société au moins jusqu'à la fin de l'année 2009. »

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)