Pharmimage(R) se renforce et annonce la construction d'une plateforme de recherche comprenant un cyclotron

InfoWeb Marketplace

Pharmimage(R) se renforce et annonce la construction d'une plateforme de recherche comprenant un cyclotron
mardi 1 juin 2010Description
Pharmimage(R), un Groupement d'Intérêt Economique (GIE) spécialisé dans le domaine de l'imagerie pour suivre l'efficacité des nouveaux traitements pour l'industrie pharmaceutique (pharmaco-imagerie), se renforce en accueillant quatre nouveaux membres et en rajoutant deux dispositifs importants à son centre de recherche.

L'annonce a été faite aujourd'hui par la société leader du GIE, Oncodesign(R), qui révèle qu'un des nouveaux membres du GIE, Cyclopharma, va contribuer aux ressources de recherche de Pharmimage(R) en construisant un cyclotron et un centre de radiomarquage dès juin 2010.

Selon Oncodesign(R), société de biotechnologie en oncologie et membre actif de Pharmimage(R), ce centre de recherche en pharmaco-imagerie regroupe sur moins d'1 Km² et dans le cadre d'un partenariat public/privé, les compétences, les équipements et les technologies d'imagerie précliniques et cliniques nécessaires à l'évaluation de l'efficacité des futurs traitements. D'un montant total de 5 millions d'euros, la plateforme sera financée par les partenaires locaux (Conseil Régional de Bourgogne, Conseil Général de Côte d'Or, Grand Dijon) et le FEDER (Fond Européen de Développement Régional), et sera opérationnelle en 2011.

Elle engendrera la création de 5 à 10 emplois dans les trois années à venir.

Cyclopharma va construire et exploiter cette plateforme dédiée aux projets de recherche en phase précoce. Elle sera constituée d'un cyclotron à usage scientifique et médical et d'une unité de radiochimie, qui viendront compléter le dispositif de recherche de Pharmimage(R).

En particulier, ces installations permettront de radiomarquer des molécules et de disposer sur place des principaux isotopes à courtes durées de vie indispensables aux technologies d'imagerie utilisées en pharmacologie. Cet équipement alimentera deux plateformes d'imagerie TEP de recherche, celle d'Oncodesign qui sera équipée en 2011 d'une caméra µTEP dédiée au petit animal et celle du centre de lutte contre le cancer Georges François Leclerc pour la recherche clinique.

Des offres de services seront également mises en place à destination de l'industrie pharmaceutique, notamment en oncologie et en cardiologie.

Quatre nouveaux membres se sont ralliés au GIE Pharmimage(R) depuis le début de l'année et permettent de compléter son expertise en matière de validation de nouvelles molécules : la société de biotechnologie NVH Medicinal, la CRO clinique ICTA et le Centre hospitalier de Nevers, ainsi que Cyclopharma. Cette dernière devient membre en raison de sa compétence particulière en radiochimie, qui est indispensable pour développer des biomarqueurs.

« Nous sommes ravis de voir la concrétisation de cette plateforme de recherche, qui vient confirmer que Dijon est désormais un cluster de pharmaco-imagerie sans équivalent en France, » souligne Philippe Genne, le président d'Oncodesign(R) et administrateur de Pharmimage(R). « Le dynamisme et l'originalité de Pharmimage(R) est patent, avec l'arrivée de quatre nouveaux membres, qui permettent de compléter nos compétences en pharmaco-imagerie. »

Pour le Dr. Bernard C. Salin, PDG et fondateur de Cyclopharma : « Ce qui nous a particulièrement attiré dans Pharmimage(R), c'est la recherche développée en pharmaco-imagerie par les membres du GIE, et notamment les biomarqueurs d'efficacité des traitements et de diagnostique en PET dans le domaine de l'oncologie. »

Le cyclotron est un accélérateur de particules permettant d'obtenir des isotopes radioactifs. Couplés à des molécules d'intérêt, ces isotopes constituent des marqueurs permettant d'observer, à l'aide d'une caméra dédiée, l'action de ces molécules grâce aux technologies d'imagerie.

En 2007, il y avait 156 cyclotrons à usage médical total ou partiel en Europe. La grande majorité a une énergie et une intensité limitée à la production de fluor-18. En janvier 2007, la France comptait 27 cyclotrons.

L'unité de radiochimie permet de marquer les molécules avec les radioisotopes produits par le cyclotron. Elle nécessite des compétences très spécifiques en radiochimie. Celle de Dijon permettra de réaliser des marquages avec le Fluor 18, le Cuivre 64 et le Carbone 11, dans un premier temps.

A propos d'Oncodesign(R)
La mission d'Oncodesign Biotechnology(R) est, depuis sa création, de découvrir de nouvelles thérapies anticancéreuses. Oncodesign(R) a développé une plateforme innovante dédiée à l'évaluation préclinique permettant de faire rapidement la preuve du concept in vitro et in vivo pour des composés thérapeutiques efficaces.

L'approche pharmacologique, qui qualifie le potentiel thérapeutique de nouvelles molécules, et la vision translationnelle d'Oncodesign(R) offre un continuum allant de la cible moléculaire à l'homme.

Oncodesign(R) fournit des prestations d'évaluation et de discovery, tout en développant ses propres programmes de R&D technologiques, en étant notamment chef de file de deux projets nationaux importants : CReMEC (Medicen, Paris), création d'un centre de ressource national de modèles expérimentaux en cancérologie, et Pharmimage(R), un pôle d'excellence en pharmaco-imagerie (Dijon, France).

Forte de cette plateforme, Oncodesign(R) s'est engagée dans de nouveaux développements et offre la capacité de gérer et réaliser des programmes de découverte de nouvelles molécules thérapeutiques et diagnostiques.

Fondée en 1995 par le Dr Philippe Genne, Oncodesign Biotechnology(R) est installée à Dijon (France) avec une équipe de 60 personnes, dont 12 Ph .D. Oncodesign est reconnue pour son expertise et compte plus de 400 clients dans le monde.

Pour en savoir plus sur la plateforme de R&D et l'offre de service d'Oncodesign Biotechnology(R): http://www.oncodesign.com

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)