MorphoSys publie les résultats précliniques de son programme MOR103

InfoWeb Marketplace

MorphoSys publie les résultats précliniques de son programme MOR103
jeudi 13 novembre 2008Description
L'anticorps a démontré sa capacité à neutraliser des modèles établis de polyarthrite rhumatoïde

MorphoSys AG (FSE: MOR; Prime Standard Segment, TecDAX) annonce aujourd'hui la publication de résultats précliniques de son programme de développement propre de médicament le plus avancé. Il s'agit de MOR103, un anticorps thérapeutique entièrement humain HuCAL visant directement le facteur GM-CSF. Les résultats précliniques, qui seront présentés aujourd'hui à la conférence Human Antibodies and Hybridomas (HAH) à New-York, Etats-Unis, apportent des preuves solides du potentiel de MOR103 comme traitement de la polyarthrite rhumatoïde et constituent la base de l'étude clinique de Phase 1 actuellement en cours.

« Les résultats publiés aujourd'hui augmentent le package de données croissant dont nous disposons autour de notre principal programme MOR103 et ajoutent une valeur supplémentaire à ce programme, » déclare le Dr. Marlies Sproll, Directeur scientifique de MorphoSys. « Ces découvertes soutiennent notre compréhension de la biologie du GM-CSF. En particulier, nous pensons que le GM-CSF est un médiateur clé de la cascade inflammatoire, engendrant la production croissante d'autres cytokines, chémokines et protéases pro-inflammatoires, et favorisant en conséquence la destruction articulaire dans la polyarthrite rhumatoïde ».

Les résultats publiés aujourd'hui montrent que MOR103 neutralise les signes et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde in vivo en fonction du dosage. L'étude a a été effectuée dans le modèle (parois cellulaires streptococcus) de la polyarthrite rhumatoïde établi chez les rats. L'anticorps a été administré dans une gamme de concentrations, et a apporté une réduction significative du gonflement des articulations du genou et une amélioration de l'histopathologie des articulations en fonction du dosage. De plus, une réduction significative des niveaux de cytokine et de l'afflux de cellules sanguines blanches ont été observés dans la membrane synoviale entourant les articulations. Aucun effet toxique significatif n'a été observé dans une étude singe rhésus standard avec répétition de dose.

In vitro, MOR103 a montré une très forte fixation au GM-CSF humain, bloquant la fixation au récepteur du GM-CSF et neutralisant de manière effective les physiologies liées à la maladie inflammatoire telles que la prolifération cellulaire, l'activation et la migration cellulaire. De plus, l'anticorps a montré une haute spécificité par rapport à la cible, sans réaction croisée avec d'autres cytokines pro-inflammatoires comme IL-3, IL-4, IL-5 ou M-CSF ni aucune fixation non spécifique à un panel de tissus humain. MOR103 reconnaît également le GM-CSF du rat et du rhésus, tous deux étant des critères utiles pour le processus de développement.

MOR103 est actuellement testé dans un essai clinique de Phase 1 pour évaluer la sécurité, la tolérance et la pharmacocinétique de cet anticorps HuCAL entièrement humain. Il s'agit d'un essai en double-aveugle, à dose unique ascendante randomisée, incluant un test placebo, qui est conduit dans sept groupes contenant neuf volontaires sains dans chaque cohorte. Le dosage de tous les volontaires a été effectué et le suivi des volontaires est en cours. Les résultats finaux sont attendus au deuxième trimestre 2009.

La présentation réalisée lors de la conférence HAH pourra être consultée sur le site internet de MorphoSys à partir du vendredi 14 novembre en cliquant sur le lien suivant : http://www.morphosys.com/en/mor103

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)