MorphoSys et l'Université de Melbourne déposent de nouvelles demandes de brevets pour le programme MOR103

InfoWeb Marketplace

MorphoSys et l'Université de Melbourne déposent de nouvelles demandes de brevets pour le programme MOR103
jeudi 2 juillet 2009Description
MorphoSys AG (FSE: MOR; Prime Standard Segment, TecDAX) et l'Université de Melbourne annoncent aujourd'hui avoir conclu un accord de coopération afin de rechercher de nouvelles applications thérapeutiques pour le programme MOR103 de MorphoSys. MOR103, un anticorps thérapeutique humain issu de la technologie HuCAL visant directement le facteur GM-CSF (Granulocyte macrophage-colony stimulating factor), est actuellement en cours de développement clinique dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Ce nouvel accord portera sur les nouveaux domaines thérapeutiques dans lesquels le facteur GM-CSF est impliqué, selon une étude à paraître des chercheurs de l'Université de Melbourne. Dans le cadre de cette collaboration élargie, de nouvelles demandes de brevets ont été déposées. Ces nouvelles demandes de brevets devraient élargir les champs d'applications du brevet dans l'approche anti-GM-CSF.

Selon les termes de l'accord, MorphoSys financera les activités de recherche de l'Université de Melbourne pour plusieurs nouvelles indications. L'Université de Melbourne recevra un versement anticipé puis aura droit à un financement de recherche, à des paiements d'étapes cliniques et à des royalties. Les termes financiers n'ont pas été dévoilés.

« L'Université de Melbourne, et en particulier l'équipe de recherche du Professeur John Hamilton, est depuis longtemps à l'avant-garde de la recherche sur le facteur GM-CSF. Nous sommes ravis de pouvoir approfondir nos relations avec MorphoSys et d'accélérer la concrétisation de ces hypothèses de laboratoires en de véritables applications cliniques au bénéfice des patients, » déclare le Dr Charlie Day, Président directeur général de Melbourne Ventures, la société qui commercialise la technologie de l'Université de Melbourne.

« Les chercheurs de l'Université de Melbourne ont désormais apporté la preuve de l'implication du facteur GM-CSF dans d'autres indications que celles que nous connaissions déjà, », ajoute le Dr Arndt Schottelius, Directeur du développement de MorphoSys AG. « Nous avons hâte de collaborer étroitement avec cette université pour explorer tout le potentiel de la cible GM-CSF dans ces nouvelles indications, et d'élargir encore la portée du brevet pour les inhibiteurs du facteur GM-CSF. Parallèlement, le développement de notre anticorps MOR103 anti-GM-CSF dans la polyarthrite rhumatoïde continue comme prévu. »

En 2007, MorphoSys avait signé un accord avec l'Université de Melbourne, fournissant à MorphoSys une licence exclusive sur une famille de brevets portant sur les usages thérapeutiques des inhibiteurs de GM-CSF.

Ce brevet couvre les méthodes d'amélioration des effets de l'inflammation par l'administration au patient d'un anticorps visant directement le facteur GM-CSF. En novembre 2008, l'Office américain des brevets et des marques, le Patent & Trademark Office (USPTO), a émis le brevet américain No. 7 455 836 qui couvre les principales utilisations d'anticorps visant le facteur GM-CSF. Le facteur GM-CSF humain est déjà impliqué dans de nombreuses maladies.

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)