Merck Millipore présente les nouveaux kits ProteoExtract® pour un enrichissement plus rapide et plus efficace du cytosquelette et des protéines associées

Merck Millipore présente les nouveaux kits ProteoExtract® pour un   enrichissement plus rapide et plus efficace du cytosquelette et des   protéines associées
mardi 6 septembre 2011

Description :

Billerica, Massachussetts, le 6 septembre 2011 - Merck Millipore, la division Sciences de la vie de l'Allemand Merck KGaA, annonce le lancement de deux nouveaux kits ProteoExtract permettant aux chercheurs d'enrichir, d'isoler et d'analyser plus vite et plus efficacement le cytosquelette et les protéines associées.

Le kit ProteoExtract Cytoskeleton Enrichment and Isolation (réf. 17-10195) fournit les tampons d'extraction nécessaires pour recueillir rapidement et de manière sélective les fractions protéiques cytoplasmiques et nucléaires solubles destinées ensuite à des analyses biochimiques, telles que le Western Blot et la spectrométrie de masse. L'analyse, réalisée en à peine 20 minutes, évite de recourir à l'utilisation de tampons agressifs et de multiples étapes de centrifugation. Cette nouvelle méthode permet de préserver davantage de protéines associées à l'actine et aux complexes protéiques de l'adhésion focale que les méthodes classiques de fractionnement des protéines. Les kits contiennent également des anticorps anti-vimentine et anti-GAPDH, marqueurs respectifs du cytosquelette et du cytosol, pour les analyses en Western Blot.

Le kit ProteoExtract Native Cytoskeleton Enrichment and Staining (réf. 17-10210) fournit les réactifs permettant d'enrichir, de retenir et de visualiser efficacement le cytosquelette et les protéines associées dans leur conformation native adhérente, en suivant la même technique non agressive.

Ce kit contient également de la phalloïdine marquée et des anticorps dirigés contre la vinculine et GAPDH comme marqueurs afin de visualiser et co-localiser le cytosquelette d'actine, les zones d'adhésion focale et le cytosol lors d'une analyse par immunofluorescence.

« Les kits ProteoExtract aplanissent de multiples difficultés de l'analyse du cytosquelette et des protéines associées », explique Haizhen Liu, Ph. D, maître de recherche chez Merck Millipore. « Ces kits augmentent le nombre de fragments de cytosquelette enrichi récupérables, maintiennent le cytosquelette et les protéines associées dans leur état natif, améliorent la capacité à détecter et étudier les protéines peu abondantes associées à l'actine, généralement perdues avec les méthodes de fractionnement protéique plus agressives, et réduisent sensiblement le bruit de fond typiquement observé dans les cellules entières colorées par immunofluorescence. »



Actualités populairesVoir tous les articles

Devis groupés (0)