Ingen Biosciences va mettre sur le marché le premier kit de diagnostic in vitro des infections ostéo-articulaires

InfoWeb Marketplace

Ingen Biosciences va mettre sur le marché le premier kit de diagnostic in vitro des infections ostéo-articulaires
vendredi 4 juin 2010Description
Ingen Biosciences, un groupe qui développe et distribue des kits de diagnostic in vitro innovants pour usage clinique, annonce aujourd'hui qu'il va mettre sur le marché en Europe le premier kit de diagnostic in vitro permettant de détecter les infections sur prothèses articulaires.

Le kit de diagnostic BJI InoPlex(TM) est basé sur la technologie propriétaire d'Ingen Biosciences. En effet, il utilise un panel d'antigènes uniques développés par la société. La première génération du kit permet de détecter environ 75 pour cent de ces infections, comme le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) ou le S. epidermidis.

« BJI InoPlex(TM) est le premier test de diagnostic in vitro développé par Ingen Biosciences. Il va ouvrir de nouvelles perspectives de développement pour notre groupe, tout en apportant une source de croissance additionnelle, » indique Jean-Pierre Hermet, Président du directoire et CEO d'Ingen Biosciences. « Ce produit phare présente de réelles perspectives dans le diagnostic non-invasif des infections ostéo-articulaires. Nous pensons qu'il permettra de renforcer considérablement notre position sur le marché des maladies infectieuses. »

Actuellement, le diagnostic de l'infection ostéo-articulaire n'est posé de façon certaine qu'en identifiant de façon fiable des bactéries en phase de multiplication au contact de la prothèse. Cela nécessite la réalisation d'une procédure chirurgicale invasive et coûteuse. BJI InoPlex(TM) est le premier test sérologique non-invasif à arriver sur le marché pour ce type d'infection. ll permettra de détecter les anticorps dirigés contre ces bactéries sur simple prise de sang. Il présente ainsi un intérêt économique certain pour détecter et surveiller ces infections.

La première génération du kit BJI InoPlex(TM) d'Ingen Biosciences sera disponible avant la fin de l'année 2010. Par le biais d'une licence sur une technologie éprouvée de l'industrie du diagnostic in vitro, Ingen Biosciences possède le droit de vendre ce produit en Europe, dans un premier temps.

La société prévoit de le vendre dans d'autres zones géographiques dans les mois à venir et de lancer une deuxième génération du kit en 2011, qui inclura de nouveaux antigènes afin de détecter plus largement encore les infections ostéo-articulaires.

« Nous avons sélectionné, validé et nous produisons nous-mêmes tous les antigènes recombinants de ce kit de diagnostic, antigènes qui n'existaient pas jusqu'alors, » ajoute Jean-Pierre Hermet. « La détection des infections ostéo-articulaires est un marché de niche, qui a été laissé de côté par les principaux fabricants de kits de diagnostic in vitro. Désormais, nous sommes seuls sur ce segment de marché. »

Selon les chiffres des industriels du secteur, chaque année, 3,5 millions de prothèses de hanche et de genou sont posées chaque année au niveau mondial, dont plus d'un million en Europe. Le risque d'infection est estimé entre 2 et 3 pour cent ce qui pourrait représenter environ 15 000 infections en Europe chaque année.

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)