Gilead Sciences: Recherche sur l'hépatite C

InfoWeb Marketplace

Gilead Sciences: Recherche sur l'hépatite C
lundi 1 novembre 2010Description
Les composés de recherche sur l'hépatite C GS 9190 et GS 9256 de Gilead associés à des thérapies standard ont permis d'obtenir une suppression virale notable au cours d'une étude de phase II.

Gilead Sciences, Inc. a annoncé aujourd'hui les résultats d'une étude de phase IIa montrant que ses composés de recherche GS 9190 et GS 9256, utilisés conjointement aux thérapies standard, permettaient d'obtenir une suppression importante du virus de l'hépatite C (VHC) en moins de 28 jours de traitement.

Les résultats seront présentés lundi le1er novembre au cours d'une séance orale de dernière minute (LB-1) dans le cadre du 6e congrès annuel américain d'hépatologie (American Association for the Study of Liver Diseases, The Liver Meeting 2010) à Boston.

« Les patients présentant une hépatite C chronique ont un besoin urgent de nouvelles et meilleures options de traitement, particulièrement de thérapies combinées aux antiviraux employant de multiples mécanismes d'action afin d'éradiquer le virus »

« Les patients présentant une hépatite C chronique ont un besoin urgent de nouvelles et meilleures options de traitement, particulièrement de thérapies combinées aux antiviraux employant de multiples mécanismes d'action afin d'éradiquer le virus », a déclaré Stefan Zeuzem, MD, de l'hôpital universitaire JW Goethe de Francfort, en Allemagne, et principal chercheur de l'étude.

« Les résultats présentés aujourd'hui confortent la poursuite de l'évaluation clinique du GS 9190 et GS 9256 en combinaison avec d'autres thérapies contre l'hépatite C et fournissent une indication supplémentaire concernant l'effet de la ribavirine en l'absence d'interféron. »

Dans les pays industrialisés, plus de sept millions de personnes présentent une infection chronique au VHC, tandis que trois millions d'Américains sont affectés par la maladie. Le standard de traitement actuel du VHC est l'antiviral oral ribavirine (RBV), administré en association avec le Peg-interféron (Peg-IFN) par injection, qui permet d'obtenir une réponse thérapeutique durable chez 40 à 55 % des patients présentant le génotype 1 du VHC, forme la plus courante du VHC dans les Amériques et en Europe.1

L'étude de phase II à trois volets de Gilead (étude 196-0112) a évalué la sûreté et l'efficacité du GS 9190, un inhibiteur de polymérase oral, en combinaison avec le GS 9256, un inhibiteur de protéase oral, utilisés comme : 1) bithérapie antivirale seule ; 2) trithérapie à la RBV ; ou 3) quadrithérapie à la RBV et au Peg-IFN.

L'étude a établi que le traitement intégralement oral de GS 9190, GS 9256 et RBV provoque une suppression virale importante, avec une chute maximale médiane de la charge de base d'ARN du VHC de 5.1 log10 IU/ml pendant 28 jours de traitement.

Parmi les patients ayant reçu la quadrithérapie de GS 9190, GS 9256, RBV et Peg-IFN, 100 % (14 patients sur 14) ont obtenu une réponse virologique rapide (RVR) (ARN du VHC < 25 IU/ml) dans un délai de 28 jours, dont 93 % (13 patients sur 14) qui ont obtenu des niveaux viraux indétectables (ARN du VHC < 10 IU/ml). Aucune avancée virologique n'a été observée dans ce volet.

« Les combinaisons orales de multiples agents antiviraux devraient devenir le nouveau traitement standard des patients de l'hépatite C, et notre objectif et notre vision ultimes consistent à développer un produit d'association à dose fixe puissant et bien toléré qui éliminera la nécessité du Peg-interféron », a déclaré John McHutchison, MD, vice-président senior du département « Liver Disease Therapeutics » (thérapies d'hépatologie) à Gilead.

« Ces résultats viennent confirmer nettement le potentiel clinique de cette thérapie du VHC orale combinée, et nous sommes impatients de faire progresser le développement du GS 9190 et du GS 9256. »

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)