Fax : + 33 1 56 54 07 01 Hybrigenics actualise les résultats de la Phase II de l'inécalcitol en association avec le Taxotere(R) dans le cancer de la prostate hormono-résistant

InfoWeb Marketplace

Fax : + 33 1 56 54 07 01   Hybrigenics actualise les résultats de la Phase II de l'inécalcitol en association avec le Taxotere(R) dans le cancer de la prostate hormono-résistant
mardi 22 septembre 2009Description
Hybrigenics présente des résultats complémentaires au congrès annuel de la Société Européenne d'Oncologie Médicale, à Berlin

Hybrigenics (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur Alternext (NYSE-Euronext) à Paris, focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, et spécialisée dans les interactions entre protéines, annonce aujourd'hui des résultats complémentaires de l'étude clinique de Phase II de l'inécalcitol chez des patients atteints de cancer de la prostate hormono-résistant. Ces résultats font l'objet d'un poster au 34ème congrès annuel de la Société Européenne d'Oncologie Clinique se tenant à Berlin.

Des doses orales quotidiennes d'inécalcitol ont été testées en association avec la chimiothérapie de référence à base de Taxotere(R). La tolérance clinique à l'inécalcitol a été excellente et, en particulier, aucune modification de la calcémie n'a été observée chez aucun des 42 patients qui ont fini leur période de traitement, même à la plus forte dose de 1.000 microgrammes/jour, c'est-à-dire 1mg/jour.

Ce profil de sécurité est tout particulièrement intéressant pour l'inécalcitol parce que l'hypercalcémie est l'effet secondaire toxique habituel qui limite l'usage des analogues de la vitamine D, même à des doses aussi faibles que 10 microgrammes/jour.

Sur un total de 42 patients, 38 étaient évaluables et 33 ont montré une diminution du taux de « Prostate Specific Antigen » (PSA) de plus de 30 pour cent dans les trois mois ayant suivi le début du traitement : le taux de réponse à l'association de l'inécalcitol et du Taxotere(R) est donc de 87 pour cent. Cette observation confirme le taux de réponse élevé observé sur 31 patients évaluables ayant reçu des doses quotidiennes allant jusqu'à 600 microgrammes/jour. Ces résultats préliminaires avaient été présentés au congrès annuel de la Société Américaine d'Oncologie Clinique à Orlando en mai dernier.

A titre indicatif, car il ne s'agit pas d'une comparaison directe, le taux de réponse au Taxotere(R) seul observé dans les études antérieures publiées dans la littérature médicale se situe autour de 65 pour cent. Ce qui signifie qu'un tiers des patients en plus répondraient à l'association de l'inécalcitol avec le Taxotere(R).

« Les résultats obtenus avec l'inécalcitol continuent d'être très encourageants », se félicite le Docteur Jean-François Dufour-Lamartinie, directeur R&D cliniques chez Hybrigenics, « aussi bien en termes de sécurité avec l'absence d'hypercalcémie, que de présomption d'efficacité avec un fort taux de réponse des niveaux de PSA.»

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)