EyeBrain annonce que son dispositif d'oculométrie est disponible pour le diagnostic précoce des syndromes parkinsoniens atypiques

InfoWeb Marketplace

EyeBrain annonce que son dispositif d'oculométrie est disponible pour le diagnostic précoce des syndromes parkinsoniens atypiques
mardi 25 janvier 2011Description

EyeBrain, société qui développe des dispositifs médicaux pour le diagnostic précoce de maladies neurologiques, annonce aujourd'hui que son système d'oculométrie (Mobile Eye Brain Tracker ou Mobile EBT) est désormais disponible sur le marché pour le dépistage des syndromes parkinsoniens atypiques.

Ce dispositif a déjà été utilisé sur une centaine de patients pour détecter ces syndromes. Les résultats montrent que les mouvements oculaires fournissent un diagnostic précoce plus précis que les examens cliniques traditionnels.

Le Mobile EBT développé par la société est actuellement le seul dispositif médical du marché qui permet un diagnostic précoce de plusieurs maladies neurologiques grâce à l'examen des mouvements oculaires des patients. De plus, le Mobile EBT est non-invasif et moins coûteux que les techniques d'imagerie utilisées en routine, comme l'IRM ou le scanner. Il a été développé en collaboration avec le service de neurologie de l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Les syndromes parkinsoniens atypiques sont un groupe de maladies neuro-dégénératives qui présentent les signes classiques du Parkinson, ainsi que certains signes additionnels qui les distinguent de la maladie de Parkinson idiopathique. Ils représentent 15 pour cent des syndromes parkinsoniens.

Les syndromes parkinsoniens atypiques progressent souvent plus rapidement et répondent moins bien aux traitements anti-parkinsoniens que la maladie de Parkinson. Comme ces syndromes sont très difficiles à diagnostiquer à un stade précoce, les neurologues doivent attendre en général au moins deux ans avant de pouvoir poser un diagnostic définitif.

Le Mobile EBT offre ainsi une possibilité de détection précoce de ces maladies, et peut aider à différencier plusieurs syndromes parkinsoniens, comme la paralysie supranucléaire progressive (PSP), la dégénérescence cortico-basale (CBD) ou encore l'atrophie multisystématisée (AMS). Le dispositif permet également de surveiller la progression de la maladie chez les patients, et peut être utilisé lors d'essais cliniques.

Plusieurs zones du cerveau sont connues pour être impliquées dans la gestion des mouvements oculaires, et, quand un paramètre des mouvements oculaires est anormal, cela peut indiquer un dysfonctionnement dans la partie du cerveau correspondante.

Selon une étude réalisée par EyeBrain, à paraître en 2011, les tests basés sur les mouvements oculaires fournissent de meilleurs éléments de diagnostic que les examens neurologiques traditionnels pour la paralysie supranucléaire (PSP), le syndrome parkinsonien atypique le plus fréquent.

Le Mobile EBT est disponible en France, en Belgique et au Luxembourg depuis juin 2010 et sera bientôt mis sur le marché en Angleterre, en Irlande, ainsi que dans les pays scandinaves. Il dispose du marquage CE pour l'Europe. Les capacités de production d'EyeBrain sont d'environ 50 appareils par an, capacités que la société peut facilement augmenter en cas de besoin.

« Nos Mobiles EBT sont des systèmes entièrement intégrés et normalisés qui permettent de réaliser un examen clinique dans sa totalité, depuis la présentation de stimuli jusqu'à l'analyse et l'interprétation des données, en passant par la capture des mouvements oculaires », indique Serge Kinkingnéhun, fondateur, PDG et directeur scientifique d'EyeBrain.

« Jusqu'à présent, la mise en œuvre du Mobile EBT avec de nombreux utilisateurs a été concluante, et nous sommes impatients d'appliquer ce dispositif à d'autres pathologies neurologiques afin d'accélérer le diagnostic pour ces patients. »

« Nous sommes ravis du soutien qui est apporté à EyeBrain par de nombreux leaders d'opinion dans le domaine de l'oculomotricité, ainsi que par l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, avec qui nous avons développé ce système », complète Serge Kinkingnéhun.


« Le Mobile EBT fournit un vrai soutien lors de notre travail de diagnostic des syndromes parkinsoniens atypiques qui sont habituellement très compliqués à détecter, surtout à un stade précoce », ajoute le Dr. Bertrand Gaymard, neurologue à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), à Paris. « Avec l'aide de ce nouveau système, nous pouvons aussi suivre le développement de ces différents syndromes, ce qui nous aide vraiment dans la réalisation de nos travaux scientifiques. »

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)