Cytheris lance INSPIRE 3

InfoWeb Marketplace

Cytheris lance INSPIRE 3
mardi 21 septembre 2010Description
Cet essai permettra d'étudier la tolérance et l'activité biologique de cycles répétés de CYT107 administrés pour restaurer et maintenir le taux de lymphocytes T CD4 au-dessus de 500 cellules/microlitre chez des patients VIH+ « non-répondeurs immunologiques » dont les CD4 restent compris entre 101 et 350 cellules/microlitre malgré au moins 2 ans de traitement anti-rétroviral (Highly Active Anti-Retroviral Therapy ou HAART).

Cytheris SA, société biopharmaceutique spécialisée dans l'immuno-modulation, annonce aujourd'hui avoir débuté le recrutement des patients pour INSPIRE 3, un programme clinique de Phase II visant à évaluer l'effet de cycles répétés de son Interleukine-7 humaine recombinante (CYT107). Cette étude concernera des patients infectés par le VIH, classés comme non-répondeurs immunologiques (INR) après au moins 24 mois de traitement anti-rétroviral (highly active anti-retroviral therapy ou HAART). Cet essai inclura au total 80 patients dans des centres en Italie, en Suisse et en Afrique du Sud.

« Nous sommes ravis d'annoncer le lancement du programme clinique INSPIRE 3. Les cycles répétés de traitement par CYT107 prévus dans cet essai reproduisent les vraies conditions cliniques dans lesquelles ce produit sera utilisé et devraient engendrer une meilleure reconstitution immunitaire sur le long terme, ainsi qu'une stabilisation du taux de CD4+ au-dessus de 500 cellules/microlitre et une baisse des marqueurs d'activation/d'inflammation, » indique Michel Morre, le PDG de Cytheris. « Les résultats de tolérance et d'efficacité obtenus avec cet essai contribueront à étoffer le profil clinique du CYT107, un nouveau traitement potentiel pour les patients VIH et serviront également à préciser les objectifs cliniques des prochains essais thérapeutiques. »

L'essai de Phase II a été conçu pour évaluer la tolérance et l'activité biologique du CYT107 à la dose de 20 microgrammes/kg/semaine chez des patients dont les CD4 restent compris entre 101 et 350 cellules/microlitre après au moins 2 ans de traitement HAART, et dont l'ARN du VIH plasmatique est inférieur à 50 copies/ml depuis 18 mois.

Des études de grandes cohortes ont démontré que l'état de santé et l'espérance de vie des patients infectés par le VIH, traités par HAART, et capables de restaurer et de maintenir leur taux de CD4+ au-dessus de 500 cellules/microlitre, étaient comparables à ceux observés dans la population saine. En comparaison des patients dont les CD4 demeurent en dessous de 500 cellules/microlitre, ces patients présentent moins de tumeurs liées ou non au sida, d'infections opportunistes et de problèmes cardiovasculaires.

« Avec l'essai INSPIRE 3, nous voulons établir la tolérance et l'activité biologique de cycles répétés de CYT107 administrés de façon à optimiser les chances de maintenir les patients non-répondeurs immunologiques au-dessus de 500 cellules CD4+/microlitre pendant la période étudiée, » précise le Dr Giuseppe Tambussi, Chef de l'unité de thérapies expérimentales, Clinique des Maladies Infectieuses, Hôpital San Raffaele, Milan (Italie), investigateur principal et directeur de l'essai.

« Il s'agit d'un pré-requis essentiel pour entreprendre des études visant à démontrer ultérieurement l'efficacité clinique de ce régime thérapeutique. »

A propos du programme clinique HIV INSPIRE

Plusieurs résultats issus de l'essai INSPIRE démontrent la qualité de la reconstitution des lymphocytes induite par le CYT107 chez les patients non-répondeurs immunologiques :

- L'administration du CYT107 a été cliniquement et biologiquement bien tolérée.

- La dose de 20 microgrammes/kg/semaine a montré le meilleur ratio efficacité/tolérance.

- Un seul cycle (3 injections sous-cutanées) a engendré une augmentation rapide et soutenue des lymphocytes CD4+ et CD8+. La plupart des patients traités avec une dose de CYT107 de 20 microgrammes/kg ont obtenu un taux de CD4+ supérieur à 500 cellules/microlitre en semaine 12.

- Tous les patients traités ont présenté une augmentation très significative de leur taux de CD4+ : avec une moyenne de départ de 270 CD4+/microlitre, les patients sont montés et restés à un taux d'environ 400 CD4+/microlitre après un an de suivi.

- Le CYT107 a engendré un brusque accroissement des sous-populations de lymphocytes : augmentation des lymphocytes RTE, naïfs, à mémoire centrale et effecteurs.

- Le CYT107 a fait baisser de façon significative les marqueurs de l'épuisement (PD-1) et n'a pas induit d'augmentation des marqueurs d'activation des lymphocytes T (HLA-DR).

Cytheris mène actuellement aux Etats-Unis et au Canada un essai clinique à une dose de 20 microgrammes/kg/semaine, INSPIRE 2. Cet essai doit permettre de récolter des données supplémentaires pour améliorer le modèle de population PK/PD et pour documenter la capacité du CYT107 à cibler les lymphocytes T dans les nodules lymphoïdes et dans l'appareil digestif, sites majeurs d'appauvrissement des lymphocytes dans le VIH.

INSPIRE 2 est conçu pour confirmer la capacité unique du CYT107 à déclencher et à soutenir la reconstitution immunitaire chez les patients non-répondeurs immunologiques, comme cela avait été observé lors de la première étude INPIRE. L'essai INSPIRE 3 représente quant à lui une nouvelle étape dans le développement du CYT107. Il permet de tester l'administration de cycles répétés de CYT107 qui peuvent induire une reconstitution immunitaire de longue durée.



Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)