Christophe Bernard & micropuces et micropompe

InfoWeb Marketplace

samedi 15 octobre 2016Description
De nombreux médicaments potentiellement efficaces sont créés pour traiter les désordres neurologiques, mais ne peuvent pas toujours être utilisés dans la pratique. Typiquement, pour une maladie telle que l'épilepsie, agir sur le cerveau exactement au bon moment et au bon endroit est essentiel. C'est pourquoi l'équipe de chercheurs dirigée par Christophe Bernard au sein de l'Unité Inserm 1106 « Institut de neurosciences des systèmes », avec l'aide de scientifiques de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne et de l'Université de Linköping (Suède), a développé une micropompe électronique et organique qui, associée à un anti-épileptique, inhibe de manière localisée, la crise épileptique au niveau du cerveau in vitro. Les chercheurs travaillent sur un passage au modèle animal in vivo et sur la possibilité d'allier ce système de haute technologie à la minipuce qu'ils ont déjà développée en 2013. Le dispositif pourrait être embarqué et autonome. La puce servirait à détecter l'arrivée imminente de la crise, afin de déclencher l'activation de la pompe pour l'injection du médicament au moment le plus propice. Il serait donc possible de contrôler l'activité du cerveau où et quand c'est nécessaire. Film sous titré réalisé par Emilie Assémat en accompagnement de l'exposition "Science Machina", exposition itinérante, inaugurée aux Utopiales, Festival International de Science-fiction, à Nantes, du 29 octobre au 3 novembre 2016. Et pour prolonger les e'changes, commentez et posez vos questions sur les re'seaux sociaux avec #sciencemachina.

Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)