Amakem reçoit un financement public de 1,28 million d'Euros pour son programme de développement de médicaments contre la BPCO

InfoWeb Marketplace

Amakem reçoit un financement public de 1,28 million d'Euros pour son programme de développement de médicaments contre la BPCO
lundi 15 novembre 2010Description
Amakem annonce aujourd'hui avoir reçu 1,28 million d'Euros de l'Agence flamande pour l'innovation par la science et la technologie (IWT) pour financer son programme de développement de médicaments à base d'inhibiteurs des Rho-kinases (ROCK) pour le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

«Nos inhibiteurs de la kinase ont un pouvoir anti-inflammatoire certain dans la BPCO et représentent ainsi une thérapie révolutionnaire permettant d'arrêter la progression de la maladie.»

Amakem a été fondée au début de cette année par Dirk Leysen (conseiller scientifique en chef) et Olivier Defert (directeur, R & D externes), tous deux chercheurs chez Devgen par le passé. Jack Elands (PDG), qui les a rejoints peu de temps après, commente en ces termes : « La BPCO est une maladie grave incurable.

Les so-disants inhibiteurs des kinases sont très prometteurs mais un grand nombre n'ont donné aucun résultat sur le plan clinique en raison de leur marge thérapeutique limitée. Pour résoudre ce problème fondamental associé aux médicaments à base de kinases, nous avons mis au point notre plate-forme "Localized Drug Action" (action médicamenteuse localisée) ».

Amakem vise avant tout à améliorer l'innocuité des médicaments en limitant ou en évitant l'exposition systémique, réduisant ainsi les effets secondaires sur les organes non visés.

Dirk Leysen ajoute : « Bien que la Rho-kinase, ou ROCK, joue un rôle essentiel dans le processus inflammatoire, ce n'est pas une cible médicamenteuse aisée car les inhibiteurs connus de la ROCK entraînent des effets secondaires indésirables en raison de leur activité sur les autres organes.

Nous avons mis au point des inhibiteurs de la ROCK, à partir de notre plate-forme "Localized Drug Action", qui s'attaquent à la fois à l'inflammation et à la bronchoconstriction propre à la BPCO, sans provoquer d'effets cardiovasculaires ni secondaires. Nous offrons ainsi une méthode différente et sûre de faire des cibles de la kinase de bonnes têtes de médicament potentiel ».

« Cette subvention publique permet non seulement à Amakem d'accélérer son programme BPCO mais témoigne également de la qualité de ce programme », déclare Jack Elands.

Il ajoute que « nos inhibiteurs de la kinase ont un pouvoir anti-inflammatoire certain dans la BPCO et représentent ainsi une thérapie révolutionnaire permettant d'arrêter la progression de la maladie. »
À propos de la BPCO

La BPCO est une maladie respiratoire complexe évitable mais incurable. Elle se caractérise par une limitation lente et progressive du flux d'air dans les poumons, associée à une réponse inflammatoire persistante.

La BPCO englobe plusieurs pathologies, dont la bronchite chronique et l'emphysème, tous deux contribuant à la réduction de la fonction pulmonaire. Dans les pays développés, le tabagisme est de loin la cause principale de la BPCO, comptant pour plus de 95 % des cas.



Recherches associées à Biotechnologie blanche

Devis groupés (0)